Il y a un peu plus d'un an, Fabrice me signalait deux photos d'une bicyclette pliante Gérard sur la page du Musée de la Gendarmerie nationale à Melun.

musee_gendarme_melun

 

Il y a un mois, le propriétaire de cette bicyclette m'a contacté, afin de savoir ce que je pouvais lui dire sur ce modéle et sa date de fabrication.

Il me confirma que cette machine avait bien été exposée à Melun en attente d'une transaction avec le musée qui n'avait pas aboutie. Il me communiqua quelques photos de détails de cette bicyclette ainsi que les numéros de celle-ci.

J'aurais pu publier les photos transmises sous réserve de ne pas être critique. Est-il critique d'indiquer que le guidon de cette machine a été remplacé, et le frein avant, absent, remplacé par un système extérieur à mâchoires ?

Dans le doute, je préfère m'abstenir de publier ces photos et ne pas me prononcer sur le prix de vente proposé.

Détail intéressant : une plaque fiscale de l'année 1915 est accrochée sur l'un des montants transversaux. Elle est gravée " Commandant MILLET 37ème ".
La présence de cette plaque fiscale semblerait indiquer qu'il s'agit d'une bicyclette à usage privé et non militaire. Les militaires étaient exemptés de la taxe sur les vélocipèdes dans le cadre d'un usage pour les besoins d'un service militaire (estafettes, agents de liaison, chasseurs cyclistes par exemple).

Mais était-elle dès l'origine sur cette bicyclette, ou bien a-t-elle été ajoutée a posteriori ? Très difficile de se prononcer, d'autant plus que l'ensemble a été restauré (peinture notamment).

Qui était cet officier ? De quelle unité s'agissait-il : infanterie, artillerie, autre ?

Une première recherche sur les journaux de marche et opérations (JMO) sur le site mémoire des hommes ne m'apporta pas de confirmation de présence d'un commandant MILLET au 37e RI, ainsi qu'au 37e RAC en août 1914.

Sollicitant l'aide de spécialistes de la Grande Guerre, j'ai rapidement reçu des réponses qui m'ont permis d'apprendre les prénoms de l'intéressé et confirmé que celui-ci fut Chef de bataillon (commandant) au 37e RI.

Ainsi, je pus également trouver un dossier à son nom dans la base Léonore, ainsi que sa fiche matricule conservée aux archives départementales des Côtes d'Armor.

Marie Paul Edouard MILLET était né en 1858 à Poitiers (86). Son père était lui-même militaire. Probablement au gré d'une mutation de celui-ci, la famille s'isntalla dans les Côtes d'Armor, où Edouard s'engagea en 1877 pour le 29e régiment d'infanterie de ligne, comme un certain Henri GÉRARD, futur inventeur de la bicyclette pliante.

Les deux hommes auraient probablement pu se cotoyer dans ce régiment ayant eu un parcours similaire qui les mena tous les deux à l'École de Saint-Maixent. Edouard entre 1883 et 1884 (promotion du Tonkin) et Henri GÉRARD entre 1884 et 1885 (promotion Bac-Ninh). Il pourrait également être possible qu'ils se soient croisés lors de leur scolarité.

A la sortie de la promotion, Edouard fut nommé sous-lieutenant au 125e RI, avant d'être muté au 156e RI en octobre 1887.

Il fut ensuite nommé lieutenant au 156e RI en décembre 1887, puis capitaine en 1894.

Il épousa la même année Marie-Thérèse RACLOT à Scey sur Saône (70).

Les tables décennales de cette commune mentionnent le nom de trois enfants nés en 1896, 1898 et 1901.

Edouard fut promu Chevalier de la Légion d'honneur en 1901

legion_1

Promu chef de bataillon en 1910, il fut affecté au 37e RI en janvier 1914 comme Major (adjoint du chef de corps).

Il est décédé en 1934 à Scey sur Saône (70) à l'âge de 76 ans.