La remarque d'un collectionneur m'a amené à reprendre les illustrations des bicyclettes pliantes recueillies dans le cadre du recensement.

Ce collectionneur se demandait s'il était normal que son exemplaire (antérieur à 1912) soit dépourvu d'une plaque Peugeot comme il a pu en voir sur d'autres exemplaires. Question subsidiaire : serais-je en mesure de savoir quel type de plaque figurait sur les pliantes Gérard ?

Il y a quelques années, je m'étais livré à une première étude à partir des catalogues Peugeot communiqué par le musée de l'Aventure Peugeot.

Au début de la fabrication, le logo ressemblait à un transfert ou une décalcomanie. Il est relativement rare à trouver sur un exemplaire parvenu jusqu'à nos jours.

Il représente un lion tourné vers la gauche avec Valentigney au-dessous. Il est présent sur la pliante n° 267.

On peut le distinguer sur les pliantes Gérard qui équipaient les premières compagnies cyclistes, telle que celle du 147e RI venue à Paris en juillet 1901 pour la revue du 14 juillet.

En l'état actuel de mes connaissances, les plaques Peugeot, par ailleurs objet de recherche des membres du forum Tontonvélo, se rencontreraient sur les modèles " civils " plutôt que sur les modèles " miliatires ".

Ces plaques Peugeot sont ornées d'un lion tourné vers la gauche ou la droite, la marque Peugeot en haut, Valentigney ou Paris au-dessous :

Impossilbe de dire lesquelles ornaient les pliantes Gérard : les dessins des catalogues représentent la pliante de profil.

Les cartes postales et photos d'époque que j'ai pu observer, ne semblent révèler aucune plaque de ce type sur les modèles portant les caractéristiques postérieures à 1912 : probablement parce que cet élément aurait pu trahir la présence de cyclistes à l'ennemi.

Les différents exemplaires recensés révèlent des détails curieux :

  • l'absence de plaque mais avec présence de trous,
  • la présence de plaque vissée ou rivetée récemment,
  • une plaque Griffon en lieu et place d'une éventuelle plaque Peugeot,
  • une plaque fiscale,
  • une plaque Lugdunum.

Certains collectionneurs ont même été jusqu'à percer pour pouvoir apposer une plaque : je connaissais la bicyclette avant sa restauration sans trous, qui apparaissent après restauration.

A suivre pour la suite de l'étude à partir des cartes postales représentant des compagnies, groupes ou chasseurs cyclistes.